CDOS NORD ASSEMBLEE GENERALE 2020

La 44e assemblée générale du CDOS du Nord - photo Fred VDB
  • La 44e assemblée générale du CDOS du Nord - photo Fred VDB
  • par Fred VDB
  • sources CDOS du Nord
  • 4 février 2020

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2020

L'ENTREE DANS L'OLYMPIADE DE PARIS 2024

Le CDOS du Nord a organisé le vendredi 31 janvier 2020 sa traditionnelle assemblée générale en présence de nombreux comités départementaux et d’élus. Jean Cosléou, son Président, a abordé dans son rapport moral la politique et l’action du CDOS.

JEAN COSLEOU

Parmi ces élus se trouvaient Claude Fauquet, le Président du Comité Régional Olympique et Sportif des Hauts-de-France, Didier Ellart, Adjoint au Maire à Marcq-en-Baroeul délégué aux Sports et Vice-président de l'Association Nationale Des Élus en charge du Sport, Philippe Courtin,  Président du CDOS de l’Aisne et François Coquillat, Vice-président du CDOS du Pas-de-Calais.

Dans son intervention, Jean Cosléou revient sur sur la politique et l’action du CDOS en deux temps :
-
l’entrée dans l’olympiade des Jeux de Paris 2024
-
le développement de la pratique sportive au plus près, au sein des clubs avec les comités départementaux.

Retour sur le premier volet sur Paris 2024.
« Le 13 septembre 2017, la ville de Paris était désignée Ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. 
En mars 2019 le Comité d’organisation des Jeux a précisé sa conviction en souhaitant que les Jeux constituent « une impulsion pour que le sport change des vies : le sport pour bouger plus, le sport pour éduquer, le sport pour changer de regard ». Il a exprimé les valeurs qui l’anime : bien sûr les valeurs olympiques : excellence, respect, amitié, mais aussi créativité, exigence, partage. On comprend ainsi les choix des quatre sports additionnels proposés au CIO : Skateboard, breakdance, escalade et surf.

Le COJOP a initié un label pour que, justement, les Jeux soient partagés par le plus grand nombre. Ce label, Terre de Jeux 2024, est proposé aux collectivités territoriales et locales. A ce jour plus de 500 ont été labellisées...

….Les fédérations olympiques sont elles aussi labellisées, et vous qui en êtes des structures déconcentrées, vous l’êtes aussi de fait. Quant au CDOS, comité olympique s’il en est, il attend ! A cause des délais de validation de la convention cadre entre Paris 2024 et le CNOSF, comme le respect juridique de cette démarche, la phase de labellisation ne sera initiée qu’après la signature de la convention cadre mardi prochain, le 4 février...

… Nous sommes partenaires d’une exposition construite par le Forum départemental des Sciences, « Tous Sportifs, la science occupe le terrain » dont l’inauguration est prévue le 2 juin prochain. Il s’agit de parler du mouvement aujourd’hui en s’appuyant sur le regard que portent les sciences sur une série de situations concrètes sportives. Cette exposition de 500 m² est ainsi composée de 10 « épreuves » s’organisant autour d’expressions populaires qui mettent en lumière des situations sportives propices à des questionnements scientifiques et illustrant des valeurs olympiques...

… Nous accompagnons la ville d’Anzin pour une exposition dédiée à Michel Bernard, qui nous a quittés il y a presque un an jour pour jour, et dont nous saluons la mémoire.

L’olympiade à venir est une période propice à la mise en place de dispositifs innovants à destination de la jeunesse pour promouvoir et développer le sport et ses valeurs.

Nous allons bien entendu poursuivre les classes olympiques, avec notre fidèle partenaire, l’USEP. Depuis 2012, près de 3000 élèves de CM1/CM2 ont bénéficié de ce projet interdisciplinaire autour des valeurs éducatives de l’Olympisme. En 2019 12 écoles de l’arrondissement de Dunkerque, auquel s’est associé l’IME de Coppenaxfort à Craywick, soit 330 élèves, ont participé à la Journée des Classes Olympiques à Dunkerque. Merci à la ville de Dunkerque pour avoir mis à disposition ses installations aux Stades de Flandres. Maintenant, nous voulons adapter - ou décliner - les classes olympiques dans les collèges - avec l’UNSS et l’UGSEL ; et nous pourrions reprendre ce qui a fait un succès des Jeux en Nord, un tirage au sort chaque année pour aller au Jeux en 2024.

Je voudrais faire un focus rapide sur l’année qui vient. 2020 c’est l’année des Jeux, c’est l’année du centenaire de trois symboles olympiques découverts en 1920 à Anvers : 

. les anneaux d’abord, 5 anneaux représentant les cinq continents du monde – sans préciser que telle couleur correspond à tel continent, 5 anneaux de couleurs sur un fond blanc, six couleurs donc, choisies de telle sorte qu’elles se retrouvent dans tous les drapeaux du monde que chaque pays puisse y reconnaître l’une de ses couleurs nationales, 5 anneaux enlacés signifiant l’union de ces pays par le sport et le rassemblement des athlètes du monde entier aux Jeux Olympiques. 

Ces anneaux qui sont extrêmement protégés, s’il vous plaît, vous avez envie comme nous de les mettre en avant et en toute bonne foi, évitez !

. C’est à Anvers aussi que le serment olympique a été prononcé la 1ère fois par un athlète.
. Enfin la cérémonie d’ouverture des Jeux d’Anvers a été le théâtre du premier lâché de pigeons, symbole de la paix entre les nations.

C’est par ces trois symboles que commencent tous les challenges des classes olympiques que nous organisons, c’est la force de ces symboles que nous voulons transmettre aux enfants. Nous sommes convaincus de la pertinence de cette transmission, que ce soit dans les clubs ou l’école, dans les clubs et l’école.

C’est pour cela que nous voulons créer, développer les partenariats entre clubs et École, quel que soit le niveau. L’Éducation Nationale propose déjà plusieurs dispositifs ou événements. La labellisation « Génération 2024 » vise à développer les passerelles entre le monde scolaire et universitaire et le mouvement sportif pour encourager la pratique physique et sportive des jeunes. A ce jour, 59 établissements sont répertoriés, cela ne fait pas 3 %. Nous avons une belle marge de progrès à accomplir.

La Semaine Olympique et Paralympique, la SOP, a été instaurée également pour tous les élèves et étudiants de la maternelle à l'université. En 2020, elle a lieu du lundi 3 au samedi 8 février, c’est-à-dire la semaine prochaine. Cette opération permet d'associer des pratiques physiques et sportives à l'enseignement moral et civique et d'utiliser le sport comme ressource pour les apprentissages dans les différentes disciplines. C'est l'occasion de travailler des thématiques telles que le fair-play, les valeurs du sport, de l'olympisme et du paralympisme ou encore l'égalité, la santé et l'inclusion des élèves en situation de handicap. En 2020, 25 établissements sont recensés. C’est là aussi tellement peu ! Ceux qui sont labellisés Génération 2024 ne participent pas tous à la SOP, c’est pour nous incompréhensible...

...D’autres pistes sont envisagées pour s'adresser aux jeunes, via par exemple des Jeux en Nord revisités, des événements « sport en famille », « sport, fête et partage », ou encore des dispositifs de promotion tels un « pass découverte » de cinq disciplines olympiques avec pour objectif de les pratiquer avant de les voir à la télévision. Et parmi ces disciplines il faut penser à celles liées aux handicaps, le handisport et le sport adapté, et penser aussi aux personnes en situation de handicap qui doivent elles aussi pouvoir s’essayer à différents sports. Il faut associer autant que possible les acteurs valides et ceux en situation de handicap, et pour ces derniers, montrer que le sport peut contribuer à leur développement personnel.

Ces pistes sont ouvertes en fait à toute la population, car elles rendent les Jeux accessibles à tous, pas seulement les jeunes. Il faut que tout le monde puisse rencontrer, éprouver, découvrir les Jeux, l’olympisme et ses valeurs.

La semaine Pierre de Coubertin à laquelle le CDOS est associé va de ce sens aussi. Lors de cette semaine, on célèbre les valeurs prônées par Pierre de Coubertin - respect, amitié excellence, citoyenneté et fraternité – en consacrant chaque journée à une de ces valeurs, et surtout en mobilisant les acteurs locaux. La deuxième édition à Wattignies a connu une nouvelle fois un joli succès. On essaie d’essaimer cet événement : c’est ainsi qu’une belle édition a été initiée en 2019 au Quesnoy, et que d’autres sont envisagées ailleurs dans le Nord en 2020. 

En 2019, la fête du sport a été couplée à la journée olympique. Un financement était disponible, pour organiser une fête ouverte au grand public, multisports et mettant en exergue les valeurs olympiques. Les projets, peu nombreux il faut l’avouer, ont fait preuve d’originalité, mais peu ont proposé une vraie valeur ajoutée liée à l’olympisme : « on fera la promotion des valeurs de l’olympisme » pouvait-on lire, sans rien de concret. Je trouve cela dommage, et j’espère qu’en 2020, si l’opération est reconduite, les projets seront mieux étoffés. Pour être plus positif, nous avons vécu à Marly un très beau moment avec la découverte de nouvelles pratiques et des jeunes très enthousiastes.

Et je voudrais finir ce chapitre olympique en mettant en avant nos fidèles amis olympiens. Ils répondent toujours à nos sollicitations avec enthousiasme, nous leur en sommes vraiment reconnaissants. Les Olympiens veulent être actifs, continuer à participer à l'aventure olympique en en défendant les valeurs après avoir brillamment porté les couleurs de la France et de leur sport. »

AG CDOS DU NORD

 

 

PARTENAIRE