OLYMPISME – LETTRE OUVERTE MOUVEMENT SPORTIF NORD PAS DE CALAIS PICARDIE

LE SPORT, L'OUBLIÉ DES ÉLECTIONS RÉGIONALES - photo archive juin 2013
  • LE SPORT, L'OUBLIÉ DES ÉLECTIONS RÉGIONALES - photo archive juin 2013
  • par les Présidents des CROS et des CDOS, représentant le mouvement sportif de la Région Nord Pas-de-Calais Picardie
  • 28 novembre 2015

ÉLECTIONS RÉGIONALES 2015

LE SPORT, L’OUBLIÉ DE LA CAMPAGNE DES RÉGIONALES ?

La nouvelle région Nord Pas-de-Calais Picardie représente 1,3 millions de licenciés dans les associations sportives, 13 000 clubs et 150 000 bénévoles. Quelle sera la future politique sportive de l’instance régionale ? Comment seront arbitrées les futures décisions en matière sportive ? Comment sera organisé le sport régional et quels seront ces grands axes ?... Autant de questions qui ne trouve pas de réponses dans les programmes des différentes listes présentes aux élections régionales du 6 et 13 décembre prochain. C’est pourquoi les Présidents des CROS et des CDOS, représentant le mouvement sportif de la Région Nord Pas-de-Calais Picardie, ont décidé dans une lettre ouverte d’interpeller les candidats sur leurs propositions sur le sport régional.

 

LE SPORT : OUBLIÉ !


Lettre ouverte aux candidats
aux Élections Régionales du Nord Pas-de-Calais Picardie portée au nom du Mouvement Sportif de la région Nord Pas-de-Calais Picardie par (1) :


Jean-Pierre COISNE,
Président du Comité Régional Olympique et Sportif du Nord Pas-de-Calais

Claude FAUQUET, Président du Comité Régional Olympique et Sportif de Picardie

Jean COSLÉOU, Président du Comité Départemental Olympique et Sportif du Nord
Philippe COURTIN, Président du Comité Départemental Olympique et Sportif de l'Aisne
Marcel GLAVIEUX, Président du Comité Départemental Olympique et Sportif de la Somme
Jean-Claude LAVERNHE, Président du Comité Départemental Olympique et Sportif de l'Oise
Bruno PIECKOWIAK, Président du Comité Départemental Olympique et Sportif du Pas-de-Calais


La Région Nord Pas-de-Calais Picardie va élire sa représentation en décembre 2015 dans un contexte de réforme territoriale dont la mesure la plus évidente est la fusion des deux régions.

Dans le cadre de la récente loi NOTRe, les compétences ont été aussi renouvelées et précisées, avec pour chaque échelon territorial des compétences exclusives, et pour l'ensemble des compétences partagées « en matière de culture, de sport, de tourisme, de promotion des langues régionales et d'éducation populaire ».

Les associations sportives régionales, départementales et locales ont un rôle éducatif, intégrateur, sociétal, économique important.

Pour autant, le message délivré dans la campagne en cours ne concerne pas ou extrêmement marginalement le sport, ni les associations sportives et leurs bénévoles, ni ce qu’elles apportent à la société en terme de service public. Le sport est absent des débats.

La population du Nord Pas-de-Calais Picardie, riche de ses 6 millions d'habitants, compte en son sein 1,3 millions de licenciés dans les associations sportives. On peut raisonnablement doubler ce chiffre en prenant en compte l'ensemble des personnes pratiquant un sport de façon régulière.

Les 13 000 clubs et leurs 150 000 bénévoles participent tant à l'animation des territoires de la région.

Par ailleurs, la professionnalisation s'est renforcée pour permettre le développement et la structuration des associations sportives, et favoriser un encadrement de la pratique en toute sécurité. Plusieurs milliers de salariés travaillent dans les clubs, véritables PME de l'économie sociale et solidaire. L’emploi est également un moyen offert à nombre de jeunes de s'insérer dans la société en les formant à un métier, de s’accomplir dans un projet personnel et professionnel autour des valeurs humanistes du sport et de l’Olympisme.

Le poids du sport est donc quantitativement significatif. Il est tout autant qualitatif, avec les thématiques suivantes à titre - non exhaustif - d'exemples.

Sport et éducation : les associations sportives développent une action éducative forte autour de trois principes : l’acceptation de la règle qui limite notre liberté en échange d’une relation pacifiée avec l’autre et d’une sécurité, l’égal traitement de tous sachant que personne n’est identique, la reconnaissance du progrès réalisé à la suite du travail et de la persévérance. Le sport est donc une école de la vie qui apporte valeurs et repères.

Sport et cohésion sociale : les associations sportives locales connaissent la réalité et adaptent leur service en fonction des besoins des populations présentes. Elles sont les premières à évaluer les changements et l’évolution de la société. Il suffit de rappeler le rôle des associations sportives dans les processus de mixité sociale, d’insertion et d’intégration dans les quartiers difficiles, créant ainsi les conditions d’une vie plus apaisée. Dans les zones rurales, les associations assurent la connexion entre les habitants.

Le club comme foyer de sociabilité, est un lieu d'apprentissage, d'initiation au vivre ensemble, de transmission des valeurs, de tissage d'un réseau d'amitié, de relations d'entraide. Les comités régionaux et départementaux aident ces structures de proximité à se développer, à s’organiser pour mieux se développer. Ils jouent eux aussi ce rôle de lien social entre les associations, entre les adhérents, voire même au-delà.

Sport et santé : le sport est unanimement reconnu comme un élément constitutif d’une bonne santé pour l’ensemble de la population sous réserve d’une pratique appropriée, encadrée par les personnes qualifiées que l’on trouve dans les associations sportives. Pour preuve, le sport est considéré par nombre de partenaires comme un lien privilégié pour organiser des campagnes de prévention et de formation.

Sport, économie et professionnalisation : on l'a écrit plus haut, le sport est entré depuis des années dans la professionnalisation de son encadrement. Ceci s’est renforcé récemment par la mise en place de la Convention Collective Nationale du Sport, ce qui confère une légitimité certaine à ce champ d’activité. Le Mouvement Sportif a toujours répondu aux sollicitations des pouvoirs publics quant il s’est agi d’insérer des jeunes en difficulté dans la vie active.

Les associations sportives, de par leur implantation sur un territoire, contribuent à son dynamisme, son aménagement, son développement.

Par cette lettre ouverte, le Mouvement Sportif de la région Nord Pas-de-Calais Picardie souhaite connaître votre position et votre engagement pour :

. favoriser durablement la pratique sportive des habitants en leur proposant des activités encadrées,

. soutenir, développer et structurer le tissu associatif sportif, en valorisant son rôle d'utilité sociale et en facilitant son fonctionnement,

. soutenir les sportifs de haut niveau pour qu'ils restent dans la région, et les clubs formateurs pour qu'ils puissent continuer leur mission, tout cela dans un esprit d'excellence et d'attractivité à l'image de ce que nous souhaitons pour notre région,

. associer le Mouvement Olympique et Sportif aux travaux, via une commission ad hoc, de la conférence territoriale de l'action publique, et ainsi co-construire un schéma sportif régional, avec ses déclinaisons départementales et locales, qui reflète toute la diversité de l'offre sportive,

. permettre au mouvement sportif de porter et piloter des projets d'intérêt général au nom de tous les acteurs publics.


Vos réponses accompagnées de toute contribution que vous jugerez utile d'apporter quant à votre vision du sport, que nous espérons recevoir dans les meilleurs délais, seront diffusées immédiatement et dans leur intégralité, notamment sur nos sites internet.


(1) - ll résulte tant des textes législatifs (Code du Sport) que des statuts du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), que les Comités Régionaux et Départementaux Olympiques et Sportifs (CROS et CDOS) constituent des structures déconcentrées du CNOSF et représentent ces derniers dans leur ressort territorial. A ce titre, ils ont notamment pour mission de décliner, en tenant compte des spécificités locales, les orientations et les actions initiées par le CNOSF. Les CROS et CDOS sont constitués sous la forme d’association loi 1901. Leurs organes d’administration (Comité directeur, Bureau) sont élus par leurs membres, c’est-à-dire par les ligues, comités régionaux et comités départementaux qui représentent les fédérations sur leur territoire.


Retrouvez les réponses des différents candidats sur http://sport59.fr

PARTENAIRE OFFICIEL

just mutuelle

 

PARTENAIRES

 

nord le departement

 

cdos nord

 

LE NORD

le nord sport magazine novembre 2017