OLYMPISME JEUX EN NORD-PAS-DE-CALAIS

La France médaillée d'or en water-polo en 1924 à Paris - photo dr extraite de l'ouvrage Jeux en Nord-Pas-de-Calais
  • La France médaillée d'or en water-polo en 1924 à Paris - photo dr extraite de l'ouvrage Jeux en Nord-Pas-de-Calais
  • par Jean-Pierre GUILBERT
  • extrait de son ouvrage " Jeux en Nord-Pas-de-Calais "
  • Édition Les Lumières de Lille
  • 28 juillet 2016

JEUX EN NORD-PAS-DE-CALAIS

1924, LE WATER-POLO EN OR 

Les Jeux olympiques de Rio débutent le 5 août. Avant de revenir sur la sélection des régionaux, replongeons-nous dans l'histoire de la région et des JO. Chose faîte par Jean-Pierre Guilbert qui raconte tout ou presque sur les champions olympiques du Nord et du Pas-de-Calais depuis les origines de la compétition dans son ouvrage "Jeux en Nord-Pas-de-Calais". Il nous entraîne dans la foulée de Michel Jazy, la coulée de Fabien Gilot, le vent de Nicolas Hénard ou encore nous transporte dans le fauteuil d’Éric Benault… Acte 1, intéressons-nous tout d'abord à la médaille d'or des tricolores en 1924 en water-polo : une équipe emmenée par le fameux tourquennois Henri Padou. 

 

Les poloïstes lillois  (avec les Pupilles de Lille, médaillées de bronze aux Jeux de 1900) marquent les prémices du water-polo français, ils plongent dans l’ombre des Tourquennois dès 1909. Les Enfants de Neptune de Tourcoing ont pris la relève pour former l’ossature de l’équipe de France. L’équipe nationale sera championne olympique en 1924 en battant la Belgique en finale 3-0. Le public enthousiasmé par la rencontre fit en sorte de faire jouer les deux hymnes lors de la remise des médailles, fait unique dans les annales olympiques. En 1928, les Français confirment leur bonne disposition en s’adjugeant la médaille de bronze. Le water-polo fut l’unique sport collectif à décrocher une médaille d’or aux Jeux jusqu’en 1984, date à laquelle le football décrochera le titre suprême après son succès sur le Brésil 2-0. 

L’équipe de France a longtemps puisé dans le vivier tourquennois. Créé en 1904, Les Enfants de Neptune de Tourcoing doivent leur succès à deux hommes exceptionnels, au caractère bien trempé, Paul Beulque, le technicien, et Gustave Dron, à la fois sénateur et maire de la ville auquel il faut ajouter Armand Descarpentries, instituteur et maître de gymnastique. Sur les conseils du premier nommé, pédagogue hors-pair, le deuxième aida à impulser l’apprentissage obligatoire de la natation aux scolaires et à faciliter l’accès aux activités nautiques. La synergie créée, les hommes et la compétence en place, les résultats allaient suivre avec l’avènement de nombreux champions au rang desquels le célèbre Henri Padou, le plus illustre. 

 

HENRI PADOU

HENRI PADOU


Sa renommée s’étend dans toute l’Europe tant son talent impressionne. Né le 15 mai 1898 à Roubaix, il est considéré comme le plus grand poloïste que la France ait connu. « L’Grin Henri » comme l’appelaient ses amis, mesurait 1,88 mètre et ses pieds étaient à l’avenant de sa taille. Il était à la fois bourru et convivial et suscitait admiration et respect. Il tenait une boucherie-triperie aux anciennes halles en face de l’église Saint-Christophe à Tourcoing. Avec les Enfants de Neptune de Tourcoing, il participe à dix championnats de France et en remporte dix. Il compte 112 sélections en équipe nationale de water-polo, vingt et une en natation et quatre participations aux Jeux olympiques (1920 à 1936). 

Sa carrière est associée à son entraîneur de toujours : Paul Beulque. Il décède le 19 novembre 1981 à Wasquehal. Son fils Henri, sur les traces du père, sera médaillé de bronze de natation au 4x200m en 1948 à Londres. 

Aux côtés d’Henri Padou en 1924, quatre autres Tourquennois se couvrent d’or : Albert Deborgies, Noël Delberghe, Robert Desmettre et Paul Dujardin.
 

WATER-POLO JO PARIS 1924

WATER-POLO JO PARIS 1924

 

   

 

 

 

PARTENAIRE OFFICIEL

just mutuelle

 

PROMOTION

natur'sport 2017

 

PARTENAIRES

 

nord le departement

 

cdos nord