CYCLISME LIGUE NATIONALE DE CYCLISME FORUM SÉCURITÉ

Premier forum sécurité à Hellemmes le 10 décembre à 15h
  • Premier forum sécurité à Hellemmes le 10 décembre à 15h
  • Par Fred VDB
  • Sources LNCPRO.FR
  • 8 décembre 2015

LIGUE NATIONALE DE CYCLISME HELLEMMES

LA SÉCURITÉ, L'AFFAIRE DE TOUS... 

La sécurité des pratiquants de la petite reine sera au cœur de ce premier forum organisé par le Rassemblement des Organisateurs de Courses Cyclistes et la Ligue Nationale de Cyclisme à Hellemmes le jeudi 10 décembre. En effet, en moyenne 150 cyclistes meurent chaque année sur les routes françaises et 5 000 sont blessés grièvement. Les acteurs de la discipline se mobilisent pour échanger et proposer des solutions pour l’avenir…


Lors des championnats de France à Chantonnay, à l’initiative de l’Union Nationale des Cyclistes Professionnels,  une campagne de sensibilisation à l’égard des usagers de la route par le biais de clips vidéo a été mise en place en collaboration avec l’ensemble des familles du cyclisme et le ministère des sports.

Les réseaux sociaux et la presse ont relaté les nombreux incidents qui sont intervenus depuis le début de l’année 2015 dans les compétitions cyclistes. Sont concernés les coureurs, les pilotes motos, les pilotes autos, les forces de l’ordre et le public. Personne n’est à l’abri d’une erreur : « Il faut rester humble même quand on a l’habitude ou l’expérience et garder à l’esprit que le taulier c’est le coureur cycliste » dixit MARC MEILLEUR, pilote presse pour le journal l’Equipe depuis 20 ans. Chaque poste au sein d’une épreuve cycliste et plus particulièrement au sein de la bulle course est spécifique. L’habitude d’une position permettrait de limiter les risques.

Des exemples démontrent qu’il faut continuellement s’interroger sur les améliorations à porter à la sécurité sur les épreuves.

Depuis 2 ans, la Fédération Française de Cyclisme, la Ligue Nationale de Cyclisme et le Rassemblement des Organisateurs de Courses Cyclistes travaillent avec le ministère de l’intérieur sur la notion de sécurité ainsi que sur les missions dévolues aux forces de l’ordre aux côtés des organisateurs pour les coureurs et suiveurs des épreuves. Aussi paradoxale que cela puisse paraître, ce travail a permis de démontrer que le dispositif législatif n’est pas suffisant et encore moins protecteur pour l’organisation de nos épreuves. La priorité de passage mise en avant dans la circulaire ministérielle du 6 mai 2013 n’a que pour vertu d’accorder, comme le porte si bien son nom, des priorités. Elle n’autorise pas les coureurs ni les suiveurs à utiliser la voie de gauche de la chaussée.

Pourrions nous imaginer que les matchs de football, de rugby, de basket-ball, de volleyball, de handball ou de tout autre sport puissent se joueur sur des moitiés de terrains ? Cette situation est alarmante pour les organisateurs, qui pour la plupart sont bénévoles, et cela leur fait courir des risques importants.

Imaginez qu’un accident survienne sur la voie de gauche, quelles seraient les conséquences ?
Qui sera tenu pour responsable ?
Quelles que soient les circonstances (compétition ou entraînement), le cycliste reste la principale victime de ces incidents.

Du simple randonneur du dimanche au coureur cycliste professionnel, du jeune débutant au cycliste le plus aguerri, tous voient leur intégrité physique menacée par des routes de moins en moins adaptées à leur pratique et par des comportements inadéquates de certains usagers de la route. La sécurité nécessite une approche globale.

Elle se construit autour d’une réflexion incluant l’ensemble des acteurs (cyclistes, encadrement, force de sécurité, signaleur, pilote, commissaire, service médical d’urgence…). Elle ne peut se concevoir et s‘améliorer qu’autour d’un dialogue incluant le partage d’expérience et la confrontation des points de vue. La variété des intervenants dans la gestion de ce problème engendre tout autant de façon de l’appréhender et renforce la nécessité d’en débattre ensemble afin d’en dégager une vision globale prenant en compte les aspirations de tous. Bien que le risque zéro n’existe pas, la sécurité ne s’improvise pour autant pas mais s’anticipe. Seule une approche rigoureuse, une éducation approfondie des différents acteurs et en premier lieu des cyclistes  permettra d’améliorer la capacité de réaction face aux différents évènements auxquels les organisateurs sont confrontés de leurs épreuves.

 

Rendez-vous à 15 h - jeudi 10 décembre
Salle du Kursaal 
Rue Roger Salengro à Hellemmes

 

FORUM SECURITÉ

 

SUIVEZ NOTRE ACTU

facebook          twitter

PUB

diffusport vetements cyclistes personnalises 

 

le nord sport magazine novembre 2017

 

cyclotourisme lille hardelot 2018

 

la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

le chamois la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

le chamois sports la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

PARTENAIRES

equipe cycliste roubaix lille metropole

 

cyclisme comite hauts de france