CYCLISME LIEGE-BASTOGNE-LIEGE 2016 LA COURSE

L'heure de Poels - photo A.S.O./G.Demouveaux - 24 avril 2016
  • L'heure de Poels - photo A.S.O./G.Demouveaux - 24 avril 2016
  • Sources A.S.O
  • photos Fred VDB / A.S.O. G.Demouveaux
  • 24 avril 2016

LIEGE-BASTOGNE-LIEGE 2016

L’HEURE DE POELS

Il lui a fallu affronter la pluie, le froid, la neige, la grêle, les pavés... Wout Poels est allé chercher à Ans la plus grande victoire de sa jeune carrière au terme d'une course où la sélection s'est révélée intense. Après avoir mis fin aux espoirs des deux derniers échappés Nicolas Edet et Alessandro De Marchio, le peloton essentiellement guidé par les équipiers de Valverde d'une part, puis ceux de Martin et Alaphilippe d'autre part, a achevé d'essorer les prétendants, qui n'étaient plus que 29 pour s'attaquer à la côte de la rue Naniot, à 3 km de l'arrivée. C'est précisément sur ces pavés qu'un carré s'est détaché à l'initiative de Michael Albasini. Mais dans l'emballage final, le plus puissant a été WoutPoels, capable de battre au sprint Albasini, Costa et Sanchez. Le coureur de Sky confirme à 28 ans qu'il atteint la maturité : après avoir remporté une étape sur le Tour de Catalogne ainsi que le Tour de la communauté de Valence, il s'était signalé en prenant la 4ème place de la Flèche Walllonne, et devient aujourd'hui le premier vainqueur néerlandais de la Doyenne depuis Adri Van der Poel en 1988.

 

CHUTE DE NEIGE, MODIFICATION DE PARCOURS

Le peloton prend le départ avec 200 coureurs mais perd presque immédiatement un élément avec l'abandon de Julien Loubet. Les attaquants se déclarent rapidement, et c'est au kilomètre 11 que se forme un groupe avec Pavel Brutt (Tinkoff), PaoloTiralongo (Astana), Nicolas Edet (Cofidis), Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Cesare Benedetti (Bora-Argon), Alessandro De Marchi (BMC) et Jérémy Roy (FDJ), suivis parVegard Stake Laengen (IAM). Les chutes de neige qui sévissent conduisent les organisateurs à modifier le parcours entre le km 45 et le km 75, avec une réduction kilométrique de 5 km. C'est sur cette portion que Laengen porte l'effectif à huit coureurs (km 51).

VOECKLER EN CONTRE 

Le peloton retrouve l'itinéraire initial au pied de la côte de La Roche-en-Ardenne avec 8'30'' de retard sur l'échappée, qui obtient même une avance maximale de 9' immédiatement avant d'atteindre Bastogne (km 98). Les équipes Etixx-Quick Step etMovistar se relaient à l'avant du peloton dès la côte de Saint-Roch (km 120) pour garder le contrôle sur les attaquants, qui voient leur marge diminuer à 4'10'' dans la côte de Wanne. Le rapprochement se poursuit dans l'ascension vers le col du Rosier, que le peloton franchit avec 2'15'' de retard, tandis que Thomas Voeckler s'est intercalé en position de contre attaquant, à 1'50'' de la tête. La montée suivante, en direction du col du Maquisard, est exploitée par Alessandro De Marchi dont l'attaque divise l'échappée en deux.

EDET ET DE MARCHI, DERNIERS RESCAPÉS

L'attaque de la côte de la Redoute inspire ensuite Nicolas Edet, qui passe à l'offensive en solo puis se retrouve accompagné de De Marchi, avec qui il bascule en tête (km 211,5) tandis que l'initiative de Voeckler est condamnée par la cadence solide dictée par les coureurs de Movistar. Le duo de tête ne profite pas durablement de cette position : son aventure se termine après 204 km d'échappée, sur une accélération orchestrée par Etixx-Quick Step. 

ALBASINI ATTAQUE SUR LES PAVÈS

L'amincissement du peloton s'est ensuite poursuivi sur une accélération de MichalKwiatkowski, qui lui permet de passer un kilomètre en tête avant la côte de Saint-Nicolas, où Diego Rosa et Ilnur Zakarin tentent à leur tour leur chance. Les deux sont repris dans la descente, où un groupe de 29 prétendants au titre se reforme. Parmi eux, Michael Albasini se saisit l'opportunité de la côte de la rue Naniot pour accélérer. Il emmène dans son sillage Rui Costa, Samuel Sanchez et Wout Poels, qui ont eu tous les trois l'inspiration juste en prenant la rue du Suisse. Le quatuor gagne une dizaine de secondes avance en se présentant sous la Flamme Rouge, où il est acquis que la victoire se jouerait dans ce carré. La période d'observation est interrompue par WoutPoels, qui place sont attaque immédiatement après le dernier virage, dans les deux cents derniers mètres. Le Hollandais résiste au retour d'Albasini et de Costa pour aller chercher sa première victoire dans une grande classique.

RETOUR EN IMAGES PAR FRED VDB

LBL 2016

LBL 2016

 

SUIVEZ NOTRE ACTU

facebook          twitter

PARTENAIRES

velo club de roubaix lille métropole

 

cyclisme comite hauts de france

 

PUB

 le nord partenaire grand prix de fourmies

 

natur-sport 2017 pres du hem armentieres

 

la pyramidale vtt trail 2017

 

guidon d'or hellemmois 2017 

 

diffusport vetements cyclistes personnalises catalogue 2017

 

houdain cyclo-cross 9 septembre 2017

 

b'twin ch'ti bike tour 2017

 

diffusport vetements cycliste personnalises