CYCLOTOURISME LILLE-HARDELOT 2016 LA 5ÈME ÉDITION

Une édition épique pour Lille-Hardelot 2016 - photo Fred VDB - 22 mai
  • Une édition épique pour Lille-Hardelot 2016 - photo Fred VDB - 22 mai
  • par Fred VDB
  • photos Fred VDB et Laurent SANSON
  • 21 mai 2016

LILLE - HARDELOT 2016

6 300 CYCLISTES ONT FAIT DU VÉLO COMME ILS L'AIMENT

Ce dimanche 22 mai, 6 300 cyclistes se sont élancés pour l'une des plus belles cyclo-randonnées au monde : sur les 156 km de Lille-Hardelot. Le vélo comme on l’aime et par un temps qui a donné un côté épique à cette édition. Le tout se déroula, bien-entendu, dans un esprit de convivialité et d’entre-aide entre les cyclistes.

LILLE HARDELOT 2016

Sur la bas côté, Serge répare sa roue. Il vient de crever pour la deuxième fois. Et là pas vraiment au bon endroit : dans la descente de la fameuse Calique. « C’est ma deuxième crevaison de la matinée, je suis bien équipé mais là, c’est dur ! ». Cependant, plusieurs autres cyclistes se sont déjà portés à sa hauteur pour l’aider. C’est cela aussi Lille-Hardelot, une véritable histoire humaine et conviviale.

Il fallait vraiment en vouloir ce matin pour aller vers cette belle côte d’Opale. 6h30, les premiers cyclistes quittèrent la capitale des Flandres en direction de la mer… et déjà sous l’eau. Il avait, en effet, plu toute la nuit. C’est Xavier Bertrand, le Président de la région des Hauts de France, qui a donné le départ d’une des plus importantes randonnées françaises. Parmi les participants, Marion Rousse, la marraine de l’édition 2016, goûta aussi à ces intempéries.

LILLE HARDELOT

Au vu des plus de 6 000 participants, les organisateurs, les Amis de Lille-Hardelot, décidèrent de décaler le départ de trente minutes. Ce qui permit une vraie fluidité dans le départ et une belle traversée de Lille (même sous la pluie). On pouvait entendre dans le peloton des cyclistes plaisanter : « le vélo, c’est vraiment pas facile, alors dans l’humidité ! Mais, cela reste un plaisir, un vrai plaisir. » Au gré des kilomètres, la pluie quitta peu à peu cette 5e édition. Mais, le ciel gris demeura jusqu’à Hardelot.

La Calique fut le premier juge de paix du parcours. Les groupes firent place à la file indienne. Certains posaient même pied à terre. Cependant, tout le monde s’encourageait dans cette belle ascension (200 m) et les spectateurs aussi ! Puis après Samer et ses fameuses fraises arriva le Haut Pichot (177 m) qui se situait à 10 km de l’arrivée. Cette escalade fut dure pour beaucoup. Mais, l’arrivée n’était plus loin. C’était le lieu où on laissait ces dernières forces, un ultime défi. 

Une nouvelle fois, le code de la route et l’environnement ont été respecté par chacun. Soixante pour cent des participants n’étaient pas licenciés. Un euro par inscription est reversé à l’association des Petits Frères des Pauvres. Cette édition 2016 et ses conditions climatiques entreront dans l’histoire de Lille-Hardelot. Et chaque participant aura son histoire à raconter lors de repas de famille ou tout simplement dés ce lundi au travail.

LILLE-HARDELOT

LILLE-HARDELOT 2016 DANS L'OBJECTIF DE FRED VDB

cyclotourisme lille-hardelot 2016 photo laurent sanson

cyclotourisme lille-hardelot 2016 photo laurent sanson

 

SUIVEZ NOTRE ACTU

facebook          twitter

PUB

diffusport vêtement cycliste personnalisée catalogue 2019

 

 

la toussuire les sybelles hiver 2018 2019

 

abus aventor abus game changer

 

PARTENAIRES

equipe cycliste roubaix lille metropole

 

cyclisme comite hauts de france

 

le nord le departement