DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME DN3 THOMAS BOBO LA RENCONTRE

DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME THOMAS BOBO - 11 février 2015 - photo Jean-Marc HECQUET
  • DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME THOMAS BOBO - 11 février 2015 - photo Jean-Marc HECQUET
  • Par Jean-Marc HECQUET
  • Texte et photos à Lloret Del Mare (ESP)
  • 11 février 2015

DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME THOMAS BOBO

J’AI ENVIE DE BIEN FAIRE ET VITE !

La saison dernière, le retour dans le milieu de Thomas Bodo, comme responsable de la formation cadet du Dunkerque Littoral Cyclisme fut une très bonne surprise. Ce dernier décida de s’investir auprès du président Laurent Thirionet et de se former en passant ses diplômes d’entraineur. Un choix judicieux pour celui qui porta en son temps, les couleurs de la Française des Jeux, puis d’Aubervilliers et enfin d’Apiflo Vacances. Il se retrouva cet automne impliqué dans le projet de DN3, se trouvant même associé à l’ex-druide nogentais : Charlie Leconte. Transfert surprise s’il en est d’un projet ambitieux, dessiné par des dirigeants dunkerquois qui, en ce début 2015, ont retrouvé de belles ambitions.

 

UNE NOUVELLE VIE, UN NOUVEAU DÉPART !

Dans ce contexte, Thomas Bodo a trouvé un rôle qui lui va à merveille…Proche des coureurs, à l’écoute de son mentor, l’ex professionnel s’est redécouvert des sensations. Celles  qu’il avait perdues pendant quelque temps. A 34 ans, le voici à nouveau sur les rails ne revenant pas dans un esprit de revanche. Car, on ne peut pas parler de Thomas Bodo sans revenir sur ces débuts et le gâchis. Celui du Professionnel qui se vit briser les ailes… Etoile du cyclisme Régional on se souvient de cette victoire en Elites lors des Championnats 2000 à Isbergues. Et de ces moments forts qui le propulsèrent directement pour deux saisons à la Française des Jeux des frères Madiot… Là, aux côtés de la génération des Jimmy Casper, Jean-Patrick Nazon, Sandy Casar, Nicolas Fritsch, il tenta de faire ses classes, aidé en cela par un ancien de la maison Jacky Durand. Mais voilà, très vite la machine s’enraya, les rapports « Madiot Bodo » et « Bodo Madiot » furet tendus… et le château de cartes s’écrasa. Certes, les mois qui s’en suivirent ne furent pas exemplaires, avec quelques tentatives peu convaincantes chez Big Mat Auber 2003 et Differdange Appiflo 2008. Puis plus rien, jusqu’à cet équilibre retrouvé et cette rencontre avec Laurent Thirionet qui lui donna la possibilité de s’exprimer à nouveau. Un nouveau défi et surtout une envie de rattraper le temps perdu.

Nordsports-mag.com : L’année 2013 a changé ta vie avec  un nouveau projet et de nouvelles ambitions…

THOMAS BODO : J'ai intégré l'équipe d'encadrement du club de Dunkerque en 2013, Laurent Thirionet m'avait sollicité pour encadrer quelques courses régionales. Ayant gardé de très bons rapports avec le club, j’ai couru pour Dunkerque en 2007, j'ai tout de suite accepté. Et cela a été un vrai déclic ! J'ai alors quitté mon travail pour entamer un diplôme d'état au CREPS de Poitiers pour une durée de 15 mois.

NS : Avec Laurent Thirionet vous vous êtes vite pris au jeu.

THOMAS BODO : Durant ma formation j'ai alors développé avec les dirigeants  en place une équipe de cadets dont le fil rouge de la saison fut le trophée Madiot. Cela m'a permis de mettre en quelques sortes le pied à l'étrier. Au cours de saison nous avons commencé  à réfléchir sur la suite à donner à ce projet …Dans un premier temps nous avons pensé à constituer une équipe juniors  et de poursuivre en gardant en point de mire une équipe DN à moyen terme.

NS : La venue de Charlie Leconte aux manettes, a-t-il consolidé et accentué votre projet…

THOMAS BODO : La venue de Charlie a bien sur accéléré les choses, son expérience et son professionnalise a été un réel coup de booste pour toute la structure d’encadrement. Tout  s’est enchaîné et accéléré très vite. Il a fallu tenir le rythme car il ne laisse rien au hasard. Pour moi évidemment c'est une chance extraordinaire de pouvoir travailler avec lui .Cela m’a permis de m’imprégner de ses méthodes de travail. Au CREPS j’ai eu une formation de base, mais rien ne vaut le terrain. A ses côtés, je l'observe et j'apprends.

NS : Votre duo en a surpris plus d’un, mais après vos premiers rapports et ce long stage de Lloret, tout le monde s’est rendu compte qu’il y avait une belle complicité entre vous.

THOMAS BODO : Nos rapports sont excellents et nous avons trouvé notre rythme de croisière. Maintenant c'est aux coureurs de remplir leurs parts du contrat. Nous espérons bien entendu des victoires et marquer un maximum de points sur les Coupe de France DN3. Un podium au classement général par équipe serait très bien, ce qui nous permettrait de pouvoir prétendre à la montée en DN2 mais l'objectif est bien sur la première place. 

NS : On peut dire que pour 2015 le BODO nouveau est arrivé…

THOMAS BODO : Dès la saison dernière, j’ai pris en charge la responsabilité des cadets… Et cette saison les juniors, ce projet sera poursuivi en parallèle avec celui de la DN3. Notre effectif compte neuf  juniors dont Maxime Gressier (l’un des meilleurs cadets français sortant). Avec nos dirigeants nous avons établi un programme de courses nationales et surtout internationales en espérant que la mayonnaise prenne rapidement. Nos responsables font de gros efforts et nos jeunes (tout comme la DN3) doivent en être contient… Dans cette ambiance je revis, je m’éclate. L'avenir pour moi c'est tout simplement de pouvoir continuer à faire ce que j'aime. À chaque fois que j'ai voulu tirer des plans sur la comète j'ai été déçu alors je vis au jour le jour en profitant des bons moments pour le moment. 

Le mot de conclusion sera pour un autre « revanchard » Charlie Leconte …Le druide en provenance de Nogent après une saison blanche a su s’implanter dans la structure dunkerquoise et ceci sans bouger les murs  ni faire de vagues…Très vite, avec Thomas Bodo, il y a eu partage de responsabilités et surtout des projets communs à la grande satisfaction du big boss : Laurent Thirionet. Pour Charlie Leconte l’aventure ne fait que commencer… « Je ne connaissais pas, ou mal Thomas…J’ai suivi en son temps ces exploits, surtout chez les amateurs … Puis l’été dernier, lorsque mon projet dunkerquois commença à sortir de terre, j’ai suivi et me suis rendu compte de son travail, de ses qualités et des ambitions .Aujourd’hui, je peux dire qu’ensemble on va faire de bonnes choses »

propos recueillis par Jean-Marc HECQUET

DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME THOMAS BOBO

DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME THOMAS BOBO

 

DUNKERQUE LITTORAL CYCLISME THOMAS BOBO

SUIVEZ NOTRE ACTU

facebook          twitter

PARTENAIRES

velo club de roubaix lille métropole

 

cyclisme comite hauts de france

 

PUB

 natur'sport 2017

 

grand prix cycliste de wavrin 2017 cc wavrin

 

diffusport vetements cyclistes personnalises catalogue 2017

 

houdain cyclo-cross 9 septembre 2017

 

diffusport vetements cycliste personnalises