FLÈCHE WALLONNE 2019 PRÉSENTATION

Qui pourra battre Julian Alaphilippe ? photo A.S.O. / Karenn Edwards
  • Qui pourra battre Julian Alaphilippe ? photo A.S.O. / Karenn Edwards
  • par Fred VDB / sources ASO
  • photo A.S.O. / Karen EDWARDS
  • 19 avril 2019

FLÈCHE WALLONNE 2019

QUI POUR BATTRE LE NUMÉRO UN MONDIAL ? 

Le porteur du dossard numéro 1 est également le leader du classement mondial, à la faveur d’un début de saison qu’il a dominé dans son registre sans rencontrer d’opposition convaincante jusqu’à l’entrée dans la semaine ardennaise. Diminué ou pas par une récente chute sur le Tour du Pays Basque, Julian Alaphilippe retrouve avec la Flèche Wallonne le terrain où il est le plus redoutable. 

JULIAN ALAPHILIPPE


C’est là que tout a commencé. Bien sûr, les fins connaisseurs avaient déjà pu déceler les indices d’un talent hors-normes chez le vainqueur de l’étape de Fougères sur le Tour de Bretagne en 2013, puis quelques mois plus tard au Plateau des Glières sur le Tour de l’Avenir. Mais c’est bien dans le Mur de Huy que Julian Alaphilippe a donné à voir un aperçu éblouissant de ses capacités explosives en s’accrochant à la roue d’Alejandro Valverde, qui remportait en 2015 sa 3Flèche Wallonne. Le tout jeune Français, qui butait à nouveau sur le maître des lieux l’année suivante, a finalement dû patienter jusqu’au printemps 2018 pour s’imposer, cette fois-ci avec autorité, sur le Chemin des Chapelles.

Et depuis cette consécration, « Alaf » a surtout gagné l’étoffe d’un chasseur de classiques de tout premier plan, vainqueur sur les Strade Bianche et Milan-San Remo. Malgré la chute qui l’a récemment contraint à l’abandon sur le Tour du Pays Basque, le numéro un mondial se présentera avec le statut de grand favori de la Flèche, qui plus est avec un coéquipier comme Philippe Gilbert, vainqueur il y a huit ans à Huy et dimanche dernier à Roubaix !

Si Alaphilippe a remporté davantage de classiques que Gilbert au même âge, il ne peut pas en dire autant face à Peter Sagan, qu’il a notamment devancé récemment en Italie mais qu’il n’a jamais affronté sur le Mur de Huy. Le Slovaque ne s’y est aventuré qu’une seule fois, obtenant en 2013 une très honorable 12place qui ne demande qu’à être améliorée pour son retour sur les Ardennaises. Depuis qu’il a été dépossédé du maillot de champion du monde, Sagan peine à trouver le chemin du succès (une seule victoire en 2019, sur le Tour Down Under), et son successeur semble quant à lui avoir perdu la formule en enfilant la tunique arc-en-ciel. Alors que son compteur affichait neuf victoires à la même époque l’année dernière, « Bala » n’a qu’une étape de l’UAE Tour sur sa feuille de route 2019… mais jouera en quelque sorte à domicile mercredi prochain.

Parmi les prétendants réguliers à la Flèche, Dan Martin est monté trois fois sur le podium et tentera d’accéder cette fois-ci à la plus haute marche. Il pourra compter sur son ex-coéquipier Michal Kwiatkowski, lui aussi habitué aux places d’honneur (5e en 2013, 3e en 2014) pour batailler dans le final, mais aussi sur Michael Matthews (5e l’an dernier) ou encore sur Michael Woods, qui a par exemple montré sur la Vuelta (étape de Balcon de Bizkaia) une réelle dextérité lorsque les autres sont collés à la route par la pente. Sur un terrain tout aussi inconfortable, Romain Bardet était parvenu à devancer le Canadien sur les Mondiaux en Autriche. Il faudrait au vice-champion du monde un état de forme au moins équivalent pour remporter sa première classique. 

25 EQUIPES, LES PRINCIPAUX ENGAGES 

Afrique du Sud
Team Dimension Data : Kreuziger (Rtc), Valgren (Dan), Gasparotto (Ita) 

Allemagne
Team Sunweb :Matthews (Aus)
Bora-Hansgrohe : Sagan (Slq), Schachmann (All)

Australie
Mitchelton-Scott : A.Yates (Gbr), Albasini (Sui) 

Bahrein
Bahrain-Merida : Pozzovivo (Ita), Teuns (Bel), Dennis (Aus) 

Belgique
Deceuninck-Quick Step : Alaphilippe (Fra), Gilbert (Bel), Mas (Esp)
Lotto-Soudal : Vanendert, Wellens (Bel)
Sport Vlaanderen-Baloise : Van Gestel, Sprengers (Bel)
Wanty-Gobert Cycling Team : G.Martin (Fra), Eiking (Nor)
Wallonie Bruxelles : Jules (Fra), Lietaer (Bel) 

Emirats Arabes Unis
UAE Team Emirates : D.Martin (Irl), Costa (Por), Henao (Col) 

Espagne
Movistar Team : Valverde (Esp)
Euskadi Basque Country-Murias : Rodiguez, Bravo (Esp) 

Etats-Unis
EF Education First : Woods (Can), Martinez (Col)
Trek-Segafredo : Mollema (Hol)
Rally UHC Cycling : McNulty (Usa) 

France
AG2R La Mondiale :
Bardet, Cosnefroy (Fra)
Groupama-FDJ : Gaudu, Molard (Fra)
Cofidis, Solutions Crédits : Jes.Herrada (Esp), Simon (Fra)

Grande-Bretagne 
Team Sky : Kwiatkowski (Pol), De La Cruz (Esp), Poels (Hol) 

Israël
Israel Cycling Academy : Hermans (Bel)

Kazakhstan
Astana Pro Team : Fuglsang (Dan), Fraile (Esp), Lutsenko (Kaz)

Pays-Bas
Team Jumbo-Visma : Gesink (Hol)

Pologne
CCC Team : De Marchi (Ita)

Suisse
Team Katusha Alpecin : Haas (Aus), Boswell (Usa)

LE PARCOURS

LE PARCOURS

 

SUIVEZ-NOUS

                  

PUB