PARIS ROUBAIX 2015 UCI WORLD TOUR

UNE PANCARTE NOMMÉE KRISTOFF - Photo Fred VDB
  • UNE PANCARTE NOMMÉE KRISTOFF - Photo Fred VDB
  • par Fred VDB
  • sources ASO
  • 10 avril 2015

PARIS ROUBAIX 2015

UNE PANCARTE NOMMÉE KRISTOFF

Le plus gros collectionneur de bouquets de l’année, Alexander Kristoff, sera le grand favori mais aussi le coureur le plus observé de tout le peloton dimanche prochain, entre Compiègne et Roubaix. De Terpstra à Sagan en passant par Degenkolb, Thomas ou Boom, les candidats légitimes sont nombreux à vouloir remettre en cause la suprématie du Norvégien. Et Bradley Wiggins, pour son dernier gros défi sur route, en fait aussi partie…
 

Les semaines et les jours qui précèdent Paris-Roubaix sont systématiquement décryptés afin d’avoir une idée plus précise des chances des favoris de l’épreuve. Cette année, les pavés se sont invités dans les conversations dès Paris-Nice, avec la fracture de la clavicule de Tom Boonen, puis un peu plus tard avec l’inéluctable forfait de Fabian Cancellara, touché aux vertèbres après une chute sur le GP E3 Harelbeke, en ouverture de sa campagne flandrienne. Privés de pavés, les duettistes traditionnels des dix dernières éditions (7 victoires partagées sur la période) laissent la place à tous les habitués des accessits. Mais dans le même temps, un nouvel épouvantail s’est affirmé à la faveur d’un début de saison exemplaire sur tous les terrains. Vainqueur d’étapes au Qatar, à Oman et sur Paris-Nice, Alexander Kristoff a poursuivi sa démonstration de force sur les Trois Jours de La Panne et enfin sur le Tour des Flandres. Au total, le Norvégien se présente sur la ligne de départ avec 10 victoires en 2015, une emprise psychologique certaine sur tous ses rivaux… mais aussi une énorme pancarte qui pourrait être lourde à porter dans le final.
 
Malgré sa puissance et une indéniable lucidité, Kristoff aura peut-être à gérer des choix tactiques délicats, dans l’hypothèse où la sélection opérée par les pavés aboutisse comme l’année dernière à la constitution d’une élite réduite à une dizaine de prétendants. On peut alors imaginer que le leader de Katusha doive composer avec l’appétit d’autres formations revanchardes. Piégée lors des récents rendez-vous, Etixx ne dispose pas seulement du tenant du titre Nicki Terpstra, mais aussi de Zdenek Stybar et de Stijn Vandenbergh, pour sauver son début de saison. Vainqueur de Milan San Remo, John Degenkolb, 2ème en 2014, se verrait bien lui aussi sur la plus haute marche. Impérial sur les pavés en juillet dernier, et 6ème du Tour des Flandres, Lars Boom pourrait être de la partie, sans oublier Peter Sagan, en manque de timing mais pas de jambes dimanche dernier. Enfin, cette 113ème édition de Paris-Roubaix ferait une magnifique scène de sortie pour Bradley Wiggins, qui dispute ce week-end sa dernière course sur route pour le Team Sky : un premier succès sur un « Monument », après ses victoires sur le Tour de France, les Jeux Olympiques et les championnats du monde, donnerait à son palmarès un éclat unique !

PARIS ROUBAIX 2015

 

 

SUIVEZ NOTRE ACTU

facebook          twitter

PARTENAIRES

velo club de roubaix lille métropole

 

cyclisme comite hauts de france

 

PUB

 

diffusport vetements cyclistes personnalises catalogue 2017

 

diffusport vetements cycliste personnalises