FOOTBALL AS SAINT ETIENNE vs LOSC LILLE LIGUE 1 J7 2016-2017

Déjà battu par Toulouse (1-2), nouvelle défaite à Saint-Etienne pour Lille : 3-1 - photo archive D.RAPAICH
  • Déjà battu par Toulouse (1-2), nouvelle défaite à Saint-Etienne pour Lille : 3-1 - photo archive D.RAPAICH
  • par Fred VDB
  • photo archive D. RAPAICH
  • 25 septembre 2016

AS SAINT ETIENNE vs LOSC LILLE

UN LOSC AUX NERFS À VIFS

Terrible désillusion pour le LOSC à Geoffroy-Guichard ! En supériorité numérique mais encore minés par les blessures, les Verts s'imposent 3-1 face à Lille qui a montré de très belles choses. Les Lillois, même réduit à 10, n’ont pas démérité dans cette rencontre. Mais, ce dimanche, ils sont peut-être les « nerfs à vifs ». Une victoire face à Nancy (samedi prochain) est capitale pour se redonner le moral et quitter la dernière place de la Ligue 1.

 

LES DÉCLAS 

CHRISTOPHE GALTIER, ENTRAÎNEUR DE SAINT-ETIENNE

« J’ai opté pour l’expérience au coup d'envoi. Sans le vécu, on ne peut pas réussir beaucoup de choses, avec des joueurs qui ne sont pas des spécialistes du poste auquel ils évoluent. Stéphane (Ruffier), encore une fois, a été décisif. Nous avons su profiter de notre supériorité numérique pour marquer des buts. Il faut rester très lucide : il y a beaucoup de travail. J’ai dit à mes joueurs qu'ils formaient un groupe extraordinaire. Des attaquants et des milieux de terrain sont devenus défenseurs avec une extraordinaire débauche d'énergie… Les gars se disent que la chose la plus importante est d’être sur le terrain. Quand vous avez cet état d’esprit, il faut surfer dessus. Et nous surfons dessus. Les joueurs donnent 200% de ce qu’ils ont actuellement. Je suis certain que, même en mettant un gardien de but dans le champ, il donnera 200%. Il y a une très grande solidarité. C’est une belle semaine, beaucoup d’équipes aimeraient être à notre place. Sept points en une semaine, c’est bien. Je suis malgré tout malheureux de voir l’effectif s’affaiblir match après match. Mais, la situation permet aux jeunes joueurs de vivre des moments comme ceux-là. C’est le lot d’une saison. La raison des blessures ? La première, c’est que nous jouons deux fois plus que les autres. Avec l’AS Monaco, nous sommes la seule équipe à avoir joué autant. Certains joueurs ont été beaucoup sollicités. A la multiplication des matches, s'est ajoutée l'intensité de chacun d'eux. Arnaud (Nordin) a failli démarrer. Il avait été très bon lors de nos matches amicaux. Il travaille de plus en plus avec nous. C’est un bon jeune, quelqu’un qui a toujours le sourire, qui aime son métier. Je suis content pour lui, il le mérite. »

 

FRÉDÉRIC ANTONETTI, ENTRAÎNEUR DU LOSC LILLE

« Nous avons quatre très belles situations. Il faut simplement les mettre au fond. Ruffier fait deux fois ce qu’il faut ! Nous touchons la barre et nous commençons à en avoir l’habitude. L’expulsion de Franck Béria nous fait changer notre fusil d’épaule. A dix, nous n’étions pas débordés. Le premier but vient un peu de nulle part et, après, ils ont exploité les espaces. L’histoire de ce match nous était totalement défavorable, les évènements nous étaient contraires. Je pense que l’on n’a pas vu le visage d’une équipe vingtième au classement. Avec ce que l’on a montré, je suis rassuré, nous allons nous en sortir. »


saint etienne vs losc lille