FOOTBALL FC METZ vs LOSC LILLE LIGUE 1 J12 2017-2018 AVANT-MATCH

LE MATCH DE LA PEU POUR BIELSA ET SON GROUPE - photo Fred VDB
  • LE MATCH DE LA PEU POUR BIELSA ET SON GROUPE - photo Fred VDB
  • par Corentin PAGIES et Fred VDB
  • photos Fred VDB
  • 3 novembre 2017

FC METZ vs LOSC LILLE

LE MATCH DE LA PEUR 

Pour la conférence de presse pour la 12ème journée de L1, Marcelo Bielsa a une nouvelle fois défendu son groupe prenant sur lui le manque de résultat des dernières journées de championnat. Mais là, cette fois-ci, Lille se retrouve face à Metz pour le match de la peur. 19ème contre le 20ème  pour un groupe qui voulait joueur le top 5 du championnat. Dimanche, seule la victoire sera belle. Sinon, la situation deviendrait cauchemardesque !

Les Dogues se déplacent à Metz. Autrement dit, le match de la peur ! La lanterne rouge Metz accueille Lille, 19e au classement. Les deux équipes sont à la dérive sportivement. Alors que Metz vient de changer d'entraineur, Bielsa pourrait être menacé s'il ne gagne pas ce match. C'est un match à 6 points comme on l'appelle dans le jargon. Malheur au perdant ! 

C'est la crise dans les deux clubs qui s'affrontent ce dimanche soir. Les Messins ont tout perdu depuis le début de saison, hormis un match où ils sont repartis avec les 3 points, c'était à Angers (0-1). En face, les Lillois ne sont pas bien mieux, ils ont également une seule victoire au compteur, c'était contre Nantes (3-0) lors de la 1ere journée de L1. Ce n'est pas anodin si Metz à la pire attaque de L1, et Lille a l'avant dernière attaque du championnat. Ces deux équipes se sont affrontées 48 fois : 28 victoires Grenats, 12 nuls et 8 victoires rouges et blanches. Ce match s'annonce déterminant !

LE DOGUE À SUIVRE : KEVIN MALCUIT

Absent du groupe face à l'OM la semaine dernière, Kevin Malcuit fait son retour. Son coach, Marcelo Bielsa a expliqué que sa non-convocation était dû a sa récente rechute. L’entraîneur argentin a voulu protéger son joueur puisqu'il n'était pas à 100% lors des derniers entraînements. Ce problème résolu, Kevin Malcuit pourra retrouver son flan droit et apporter le surnombre offensivement. Très vif et explosif, le latéral droit espère bien délivrer quelques centres décisifs afin d'aider son équipe à marquer. Mais est-ce qu'il ne manquera pas de rythme ?

LE MESSIN À SUIVRE : NOLAN ROUX

Ancien joueur du LOSC, Nolan Roux est arrivé cet été à Metz en provenance de St-Etienne. L'attaquant français de 29 ans a inscrit 3 buts depuis le début du championnat, ce qui est plus de la moitié des buts de son club (qui en a inscrit seulement 5). Très combatif, Nolan Roux ne ménage pas ses efforts au front de l'attaque messine. Cependant, il est bien trop esseulé pour être encore plus décisif et porter son équipe. La défense Lilloise sait qu'il est le principal danger adverse et qu'il faudra le museler. 

PAROLES D'AVANT-MATCH 

YASSINE BENZIA

« On a préparé cette semaine normalement avec sérieux et avec beaucoup de travail en vue d'un match important à Metz. On a fait un bon match contre Marseille, même si on s'est incliné. On va s'appuyer dessus en essayant de gommer nos erreurs. On sait tous que Metz - LOSC est un match capital. On est sereins et nous restons concentrés. Il faut savoir garder son calme et gérer la pression avant ce genre de rencontre décisive. »

MARCELO BIELSA

« Il n'y a pas de blessés. Soumaoro a repris l’entraînement. Je n’ai pas encore le onze de départ... Concernant l'entraînement public, le quotidien local a fait part d'une banderole. Elle devait être pour moi. Elle ne doit pas être dirigée vers les joueurs. Les supporters souffrent à cause de nos résultats. Mais, je refuse qu'ils s'en prennent aux joueurs... Cette menace est logique si elle s'adresse à moi... Les résultats de l'équipe sont de mon fait. Pour Luis Campos, vous dites que les relations sont froides. On dit que je suis quelqu'un de conflictuel.  Je ne démissionnerais pas du LOSC. Je suis amoureux de ce projet et cela va bien se terminer. Avec Luis Campos, nous avons monté les transferts arrivées et départs. Trois joueurs (Mendès, Koffi, Ié) ont été proposés par moi et j'ai accepté deux joueurs sans les connaître, choisis par Campos. Je n'ai pas refusé des joueurs à la fin du mercato. Il y a eu trois faits : la révolte des joueurs, la banderole et un 3ème fait. Campos  représente le club et je dois m'adapter. Il ne peut diviser mon autorité. Elle ne dépend que de moi. Je ne partage pas sa façon d'avoir les relations avec la presse, le public. Je ne dépends de personne pour définir mon autorité...

Concernant Malcuit, je n'ai pas de problème avec lui. Il n'était pas en forme sur son plan fort l'explosivité pour jouer face à l'OM. Vous dites que je suis en situation d'échec. Je ne mens jamais... L'équipe qui a le plus situation de but, c'est le PSG. La deuxième équipe qui s'est créée le plus d'occasion après Paris, c'est Lille : 51 pour malheureusement 7 buts. On a besoin de huit occasions pour un but. La conclusion finale est que les coups de pieds arrêtés et les problèmes de concentration sont nos malheurs. Pour Metz, le groupe se trouve dans le même état d’esprit que d’habitude. Les joueurs continuent à tout donner. »

BENZIA - LOSC