LOSC LILLE vs EA GUINGAMP L1 J31 2013 2014

LOSC Lille vs EA Guingamp Ligue 1 31e journée 2013-2014 photo Laurent Sanson
  • LOSC Lille vs EA Guingamp Ligue 1 31e journée 2013-2014 photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 30 mars 2014

LOSC LILLE vs EA GUINGAMP 1-0

LE LOSC CONFORTE SA TROISIÈME PLACE

 

losc lille vs en avant guingamp ligue 1 31e journée 2013 2014 photo laurent sansonQue ce fut dur pour le LOSC pour obtenir les trois points de la victoire face aux Bretons de Guingamp qui pensaient tenir un bon point à l’extérieur jusque dans les arrêts de jeu et le but de Salomon Kalou qui a délivré tout un stade qui n’y croyait plus vraiment.

 

Longtemps perturbé par une bonne équipe de Guingamp, le LOSC a pu compter sur son buteur ivoirien pour arracher la victoire dans les arrêts de jeu (1-0). Avec ce succès, Lille conforte sa 3e place. Avec 57 points, le LOSC s'est donné de l'air et une bonne marge de sécurité sur ses poursuivants dans la quête de la troisième marche du podium.

 

VOIR L'ALBUM PHOTOS DU MATCH LOSC LILLE vs EA GUINGAMP 2013-2014

 

LOSC Lille vs En Avant Guingamp 1-0
Ligue 1 31e journée 2013-2014 - Dimanche 30 mars 2014
Stade Pierre Mauroy Villeneuve d’Ascq
39 319 spectateurs
but : Salomon Kalou (92’) pour le LOSC

losc lille vs en avant guingamp ligue 1 31e journée 2013 2014

Les déclarations d’après-match - source losc.fr

René Girard - entraîneur du LOSC
« Je dirais que par rapport aux événements qu’il y a eu autour, c’est très bien. On est en difficulté en ce moment et on manque d’efficacité. Et au fil du match, le doute s’installe. On se libère moins et ça devient très compliqué. À la fin du match, j’ai réuni mes garçons et je leur ai dit que quel que soit la teneur de la rencontre, j’étais très fier d’eux. Ce qu’ils ont fait là, c’est un double exploit : ne pas perdre et y croire jusqu’au bout, s’accrocher et arriver à marquer un but.
Maintenant, je n’ai pas été surpris par l’opposition guingampaise, on savait que ça serait compliqué. C’est une équipe qui maîtrise bien ce qu’elle a mis en place. Ils aiment bien attendre et contrer avec des garçons de qualité devant. On l’a vu, sur deux trois situations, on a été en danger. Ce qu’on fait n’est pas suffisant, c’est vrai. Mais ce qui est important, c’est d’être présent et quand je regarde les résultats de la journée, peu d’équipes ont gagné à la maison. Cela a été serré pour tout le monde.
Nos poursuivants ? Je ne regarde jamais derrière, toujours devant. Nous sommes troisièmes et beaucoup d’équipes aimeraient être à notre place. On est là, on va tout faire pour y rester. Il reste encore des matchs compliqués à disputer. On vit des moments un peu difficiles dans le jeu, mais on continue à avancer dans le bon sens. On est ensemble pour le meilleur et pour le pire.
Le système de jeu ? Aujourd’hui, on ne peut pas dire que cela a été une grande réussite au niveau de l’efficacité. Mais n’oublions pas que certains garçons ne sont pas encore au top. On a cherché le bon équilibre en économisant certains qui avaient beaucoup joué cette semaine et d’autres qui reprennent comme Marvin Martin. Divock Origi était à son troisième match. C’est compliqué à cet âge-là de pouvoir répéter trois performances similaires. Gueye ? Idrissa peut s’adapter partout au milieu de terrain, peu importe le système choisi. Il sait presser, il a du volume, il est bon dans le jeu. Il fait une saison exceptionnelle. »

Jocelyn Gourvennec - entraîneur de l’EA Guingamp
« C’est dur à accepter car nous avons vraiment bien défendu.  On était en place, les Lillois ont eu des difficultés à se créer des occasions, ils ont eu deux frappes en première période, la même chose en deuxième période. Je pense que nous avons eu de notre côté les occasions très nettes. Il y a un  sauvetage sur la ligne de Kjaer, une superbe parade d’Enyeama sur la reprise d’Atik et je note aussi Yatabaré qui frappe juste au ras du poteau. Il est donc difficile de perdre comme ça, dans le temps additionnel, sur un coup de pied arrêté. On a beaucoup subi dans le jeu car ils avaient le ballon. On a presque réalisé le match parfait, même si on aurait dû mieux gérer nos possessions de balle. On a perdu pas mal de ballon, notre taux de réussite dans les passes est très faible, mais en même temps, on a été très solides. C’est le paradoxe de la soirée, on fait ce qu’il faut pour prendre au moins un point et si ça veut sourire, ça peut en faire trois. Au final, on en prend zéro. »

Nolan Roux - attaquant du LOSC
« Ce soir, tout n'a pas été parfait. Surtout dans le dernier geste. Après, je trouve qu’on s’est montré cohérent face à une équipe de Guingamp bien regroupée derrière. On savait qu’ils allaient jouer ainsi, opérer en contre. Il ne fallait donc pas prendre de risques inutiles, mais tenter des choses offensivement. C’est ce qu’on a fait même s'il nous a parfois manqué cette dernière passe qui s’est jouée à peu de choses. Maintenant, on s’est battu jusqu’au bout. Pour certains, c’était certes un peu plus difficile car ils ont enchaîné trois matchs en une semaine, mais on a su se serrer les coudes, être patients. Au final, on a marqué et pris les trois points.  Il reste sept journées de championnat. On est tout proche de la fin, mais en même temps, c’est long. Il ne faut pas se relâcher et continuer à remporter nos matchs. »
Salomon Kalou (attaquant du LOSC)
« On savait que jouer contre une équipe regroupée allait être difficile. Dans nos têtes, il était plus important de prendre les trois points que d’emballer totalement le match. On est les premiers à savoir que quand on joue contre des équipes comme ça, c’est compliqué. Je sais que ça peut être frustrant pour le public de ne pas voir l’équipe à son meilleur niveau, mais n'oublions pas qu’on est quand même troisièmes du championnat. Un match de football, ça peut aller du mauvais au bon et vice-versa. Notre match aujourd’hui n’était pas un bon match, il faut le reconnaître, mais l’objectif était de prendre trois points, et de garder notre place. Peut-être qu’il y a des clubs qui pratiquent un meilleur football, mais je pense que si on est troisième depuis le mois d’octobre, c’est qu’il y a une raison. Cette place est méritée, probablement pas par la fluidité de notre jeu en ce moment, mais par notre envie d’être ensemble et de se battre. Il reste 7 matchs, il ne faut pas se mettre de pression, avancer et progresser. »