LOSC LILLE vs TOULOUSE FC L1 J18 2014 2015 LE MATCH

LOSC Lille saison 2014-2015 photo Laurent Sanson
  • LOSC Lille saison 2014-2015 photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos archives
  • 14 décembre 2014

LOSC LILLE vs TOULOUSE FC 3-0

LE LOSC RENOUE AVEC LA VICTOIRE

Trois jours après son élimination sans gloire devant son public en Europa League face aux Allemands de Wolfsburg, le LOSC a retrouvé le championnat de Ligue 1 mais également le chemin des filets. Vainqueur sur le score sans appel de 3 à 0 face aux Toulousains, le LOSC renoue avec la victoire après pas moins de deux mois et demi et 13 matchs sans victoire, toutes compétitions confondues. Avec cette victoire, le LOSC se hisse désormais au 12e rang, tandis que sa victime du soir glisse à la 15e place, à trois longueurs de la zone rouge.

L'exclusion du Toulousain Spano dès la 1re minute a bien aidé le Losc, même si Ahamada a repoussé le penalty de Basa dans la foulée. C'est Sidibé, à la 7e minute, qui a libéré les Nordistes, avant que Mendes ne double le score d'une superbe volée (50e) bien parti pour être le but du week-end en L1. Les Lillois ont clos le score par Nolan Roux (77e), rassurant certainement leur entraîneur René Girard, qui commençait à être pris en grippe par une partie du public. Désormais, il va falloir confirmer ce regain de forme dès mercredi en 16e de finale de la Coupe de Ligue face à Bordeaux mais surtout le week-end prochain lors d’un déplacement chez le leader Marseillais.

 

LOSC Lille vs Toulouse FC
Ligue 1 18e journée 2014-2015
dimanche 14 décembre 2014
Stade Pierre Mauroy Villeneuve d’Ascq - 37 938 spectateurs
buts : Sidibé (7’), Mendes (50’) et Roux (77’) pour le LOSC

 

les déclarations d’après-match - source losc.fr
René Girard - entraîneur du LOSC
« Cette victoire fait du bien, mais il ne faut pas s’enflammer. Nous avons produit vingt premières minutes excellentes. Paradoxalement, lorsqu’on a marqué, nos vieux démons ont un peu trotté dans nos têtes, puis on a su faire la différence contre une équipe qui a joué tout le match à dix contre onze, rappelons-le. Ce n’est d’ailleurs jamais évident d’affronter un adversaire diminué. Ce soir, on a repris goût au fait de marquer des buts, qui plus est sur des actions de jeu. Pour les garçons, c’était important de retrouver ce plaisir et de vérifier qu’ils n’avaient pas perdu tout leur football. »
« Un déclic ? Je l’espère, même s’il ne faut pas aller trop vite. Tâchons déjà d’aligner plusieurs matchs de cette teneur, ne serait-ce que pour se remettre dans la première partie du classement. Car je pense toujours que notre place se situe là. N’oublions pas qu’on ira à Marseille le week-end prochain. Continuons simplement de travailler. C’est le meilleur médicament possible pour se sortir de notre situation. L’ambiance dans le vestiaire ? J’ai vu des sourires. Personne ne sautait au plafond, mais on sentait un vrai soulagement, des frimousses heureuses. Les garçons n’ont pas lâché, il y a une équipe, un staff derrière moi. C’est l’essentiel. »

« Ce qui s’est passé contre Wolfsburg, ce penalty raté par Divock (Origi), a marqué les esprits. Du coup, ce soir, c’est Marko (Basa) qui a décidé de le frapper. Je trouve ça bien de sa part d’avoir eu le courage de relever ce challenge. Car ce n’était pas évident. On attaquait un match important qu’on devait gagner à tout prix. »

« Idrissa (Gueye) est vraiment un garçon exceptionnel. J’ai dû l’utiliser 32 fois cette année et le sortir à une ou deux reprises seulement, pour quelques minutes. Il a trouvé le chemin des filets contre Lens, distillé deux passes décisives ce soir. Le jour où il prendra réellement conscience de son potentiel offensif, on le retrouvera à 7-8 buts par saison. Même au niveau de la dernière passe, il est capable de donner de bons ballons, de jouer simple. On n’a pas fini de parler de lui. Quant à Djibril (Sidibé), il a moins joué à une période. La concurrence sert aussi à ça. Comme je le dis à mes joueurs : "mettez-moi dans l’embarras au niveau de mes choix." Et ça, ça passe par leurs performances. Ce soir, il s’est montré très présent. »

Alain Casanova - entraîneur du Toulouse FC
« Aujourd’hui, la rencontre a été conditionnée par son entame. Dès la première minute, on s’est retrouvé à 10 contre 11 avec un penalty contre nous. Il est clair qu’il ne s’agissait pas là du meilleur début pour un match de cette importance. Cela nous a beaucoup handicapés. Même si Ahamada a arrêté le penalty, on savait que la soirée allait être difficile. Il aurait fallu tenir le 0-0 plus longtemps, bien que notre première période fut globalement assez solide. En revanche, le deuxième but nous a totalement condamnés. J’ai revu les images du carton rouge et je pense que l’arbitre ne s’est pas trompé. On peut trouver ça dur, bien sûr, mais ce n’est pas un scandale. Malgré tout, mon équipe ne s’est pas désunie, elle est restée cohérente jusqu’au bout. »

Ryan Mendes - attaquant du LOSC
« Ça faisait longtemps qu’on attendait cette victoire. Cet après-midi, on a su concrétiser nos occasions, chose qu’on ne parvenait pas à faire récemment. Ces trois points nous font du bien. C’est bon pour le moral notamment, les sourires ont fait leur retour dans les vestiaires. Personnellement, je marque un joli but, important pour la confiance. Ça faisait un moment que j’espérais cela, mais je retiens avant tout la victoire et l’état d’esprit de mes équipiers qui se sont battus jusqu’au bout. On savoure quelque peu mais on va vite se tourner vers un autre match important. Celui de mercredi face à Bordeaux en Coupe de la Ligue. »

Rio Mavuba - milieu de terrain et capitaine du LOSC
« Enfin une victoire ! Ça fait du bien au moral. On a matérialisé le mieux qu’on entrevoyait ces derniers temps mais qu’on n’arrivait pas à traduire en termes de résultats.  Nous avons encore connu un début de match bizarre avec un pénalty qu’on rate et qui ne nous met pas dans les meilleures conditions psychologiques. Malgré cela, nous avons fait ce qu’il fallait pour trouver l’ouverture, avec de jolis buts à la clé. Une soirée parfaite en quelque sorte. Nous avons su être patients pour profiter de notre supériorité numérique. Notre deuxième but leur coupe les jambes. L’ambiance dans les vestiaires ? Un mélange de soulagement et de joie. Après deux mois et demi sans victoire, il faut savourer, tout en sachant que ce n’est pas une fin en soi. A nous de continuer sur cette voie. Toujours est-il qu’on est satisfait de nous éloigner de la zone rouge. »

losc lille vs toulouse fc ligue 1 j18 2014 2015