COUPE DAVIS FINALE LILLE 2014 FRANCE vs SUISSE MONFILS - FEDERER L'ANALYSE

Roger Federer sous pression - photo Dominique LAMPLA - 21 novembre 2014
  • Roger Federer sous pression - photo Dominique LAMPLA - 21 novembre 2014
  • par Fred VDB
  • photos par Laurent SANSON et Dominique Lampla
  • 21 novembre 2014

COUPE DAVIS FINALE LILLE 2014 MONFILS vs FEDERER

UN FEDERER SANS PROVISION

Gaël Monfils ne pouvait pas rendre un meilleur service à son pays en cette fin d’après-midi. Il a tout simplement pulvérisé, même si celui-ci n’était pas au mieux de sa forme, le meilleur joueur de l’histoire du tennis, Roger Federer, en trois sets.

 

UN EXPLOIT SALUÉ PAR TOUTE LA PRESSE

Nos confrères de RMC Sport ont été très forts dans  l’image de cette défaite pour le Suisse en célébrant cette victoire : « Monfils brûle l’idole Federer et rallume les bleus ». Dès la fin du match, la presse sur le web s’est enthousiasmée pour cet exploit ! On pouvait même penser que sur la balle de match les 75 000 drapeaux « tap tap » BNP Paribas étaient tous déployés en une seule fois, mais, c’est le nombre pour les trois jours. Tellement, le peuple bleu avait repris espoir avec cette égalisation.
 

QUE PENSER DE ROGER FEDERER ?

En le voyant entrer sur le court de ce magnifique Stade Pierre Mauroy, beaucoup n’imaginait pas qu’à 18h58 la rencontre serait terminée. On a rapidement vu que le Suisse n’était pas dans un bon jour et que la pression que lui imposa le Français aller finir par avoir raison de lui. « Absolument. J’ai eu mal au dos de nombreuses fois dans ma vie et dans ma carrière, pas seulement ces dernières années… Je sais ce qui est possible et ce qui ne l’est pas… » Cette phrase prononçait en conférence de presse a aujourd’hui un sens bien particulier. Il a commencé cette finale, son rêve, sa quête ultime avec le titre olympique par une défaite. Très vite, il a su ce qui était possible cet après-midi et penser qu’il ne pourrait pas battre un Monfils impérial. On reparlera peut-être longtemps de son mal de dos.

 

UN DOUBLE DÉJÀ CRUCIAL

1-1, voilà le double relancé. Important au départ, il devient aujourd’hui crucial. Alors, demain Tsonga –Gasquet contre Federer-Wawrinka, les paris sont ouverts…

 

REVIVEZ LA RENCONTRE EN IMAGES AVEC L’ALBUM PHOTOS DE LAURENT SANSON

 

tennis finale coupe davis france suisse

tennis finale coupe davis france suisse