HANDBALL USDK PSG DIVISION 1 J18 2015 2016

L'USDK y était presque mais le PSG a su gérer son affaire ! Photo AUDREY MCKIE
  • L'USDK y était presque mais le PSG a su gérer son affaire ! Photo AUDREY MCKIE
  • Par Frédéric TOUCHARD
  • Photo AUDREY MCKIE
  • 17 mars 2016

USDK vs PSG

LE PSG A SU GÉRER SON AFFAIRE !  

Parfaitement relancés dans la course au podium grâce à une belle série de quatre victoires, les Dunkerquois passaient, ce mercredi soir, au révélateur parisien. Une équipe du PSG venue certes privée de Nicolas Karabatic victime d'une lésion à l'adducteur gauche mais qui avait encore dans sa besace du beau matériel à l'image d'Hansen, Abalo ou encore Omeyer. Et pourtant l'USDK a joué, jusqu'au bout, les yeux dans les yeux avec son adversaire !

 

Même si d'entrée Luka Karabatic inscrivait les deux premiers buts du match, les Dunkerquois montraient qu'ils étaient prêts au combat notamment défensivement. Annotel, dans son but, mettait de plus , par trois fois en échec Hansen et l'USDK recollait immédiatement par Mamic et Nagy (2-2). Les bases du choc étaient posées. Les hommes de Patrick Cazal restaient dans leurs fondamentaux défensifs mais malheureusement pêchaient en attaque . Dès lors, Les Parisiens parvenaient à reprendre les devants notamment par l'intermédiaire de l'Ukrainien Onufriyenko meilleur buteur de la première période avec cinq unités. Hansen n'inscrivait quant à lui son première but qu'à la 21ème minute !

L'écart montait jusqu'à 5 buts en faveur des Parisiens (8-13)  mais on sentait qu'il ne manquait pourtant pas grand-chose à l'USDK. Un peu de justesse en attaque, un peu de folie sans doute également. Une folie que les jeunes Nieto et surtout Billant apportaient par intermittence contribuant au retour nordiste à la pause (12-15). A la reprise, les Dunkerquois ne perdaient pas de terrain mais on sentait une bonne gestion côté parisien qui accélérait lorsque le besoin s'en faisait sentir. Le PSG retrouvait ses cinq longueurs d'avance (17-22) sur un but d'Abalo.

Butto et Soudry côté nordiste permettaient à l'USDK de rester à flot mais il fallait attendre les trois dernières minutes pour voir vraiment les équipiers de Bastien Lamon mettre un peu de folie dans la sérénité parisienne. Les Dunkerquois grappillaient pour finalement échouer à trois longueurs 29-32. « c'est certain ils avaient plus de talent et d'expérience que nous. Ce soir on a commencé trop timorés, ils ont pris trois-quatre buts d'avance et au final c'est un écart qu'on n'a pas su combler. Je pense qu'ils n'étaient pas vraiment plus forts que nous ce soir. » regrettait Benjamin Afgour. Le pivot dunkerquois de poursuivre «  Il faut retenir notre visage ce soir. Même si on a perdu on a tout donné, il faudra refaire ce genre de prestation ».

 

USDK-PSG : 29-32 (12-15)

arbitres MM Bourgeois et Moreno
Stade de Flandres,  2500 spectateurs environ
Dunkerque : gardiens : Annotel cap (11 arrêts sur 34 tirs dont 2/4 pen), Demaille (4/13 arrêts )
Buteurs : Billant 3/4 , Afgour 4/6, Lamon 1/1 , Nagy2 /4 , Mamic 2/5, Soudry 5/9, Emonet 1/2 (dont 1/1 pen) , Grocaut  0/0 , Pejovic 2/3 , Pelayo 1/2 , Nieto 2/2 , Butto 5/7 (dont 3/4pen).
Entraîneur P. Cazal 

Paris  : Omeyer (11 arrêts sur 40 tirs dont 1/5 pen), Annonay
Buteurs : Melic 2/2 pen, Mollgaard 1/3 , Accambray 0/2, Vori 0/0 , Kounkoud, Abalo 2/5, L. Karabatic 5/6 , Hansen 4/12 (dont 0/2 pen) , Narcisse (cap) 7/9 , Onufriyenko 8/9 , Honrubia 2/6 , M 'Tima 1/2. Entraîneur  Z, Serdarusic

 

USDK

 

USDK