TENNIS - FRANCE vs BELGIQUE FINALE 2017 TSONGA vs DARCIS

Tsonga égalise pour la France - photo Laurent SANSON
  • Tsonga égalise pour la France - photo Laurent SANSON
  • par Fred VDB
  • photos Laurent SANSON
  • 24 novembre 2017

JO-WILFRIED TSONGA vs STEVE DARCIS

ÉGALISATION FRANÇAISE

Tsonga a remporté son match en 1h47 et trois sets face à Darcis : 6-3, 6-2 et 6-1. Une rencontre expéditive pour le tricolore qui ramène la France à la hauteur de la Belgique : 1-1. Le double sera primordial demain samedi. 

TSONGA

LA DÉCLA DE YANNICK NOAH

« Les deux matches se ressemblent. Pendant un moment, la rencontre était équilibrée. Jusqu’à 5-5, Lucas résistait bien. Puis, David a fait une rencontre incroyable.  On a retrouvé le même scénario pour Tsonga-Darcis… On s’attend à ce que Goffin joue le double. C’est le numéro un. Pour ma part, je n’ai pas encore décidé. On verra au dernier moment… Dans un premier temps, on a l’ambiance que l’on attendait avec 3000 belges et français organisés et le reste 20 000 spectateurs. Quand on joue dans une salle de 27 000 places, tout le monde ne s’est pas ce qui se passe sur le cours. Pour dimanche, il y aura des matches. Pour le double, je parle en général avec le staff. On prendra la décision en commun… » 

STEVE DARCIS

LA DÉCLA DE STEVE DARCIS

« Je me sentais bien. Mais, il a réalisé un super match.. L'ambiance est top. On ne peut pas rêver de ne pas avoir de bruit. Nous sommes en Coupe Davis. Il était trop fort pour moi aujourd'hui. Pourtant, j'ai essayé de m'accrocher... On est à 1-1, il n'y aura peut-être pas de cinquième match dimanche. Je serai prêt en tout cas. »

TSONGA

LA DÉCLA DE JO-WILFRIED TSONGA

« Après le premier, il fallait ramener l'équipe à 1-1... Pour le double de demain, tout est possible. On va en parler en groupe. Nous nous sommes préparés pour ramener le saladier. Si il faut y aller, je suis prêt à y aller. On est tous en mission pour ramener la coupe (nous et les Belges). Avant la rencontre face à Goffin, il y a ce double de demain. Il y a une super ambiance, les gens sont derrière nous. On doit mettre le feu demain dans le stade. »