TENNIS ROLAND GARROS 2016 ALIZE CORNET PREMIER TOUR

Victoire d'Alizé Cornet au premier tour - photo Dominique LAMPLA
  • Victoire d'Alizé Cornet au premier tour - photo Dominique LAMPLA
  • par Fred VDB
  • photos Dominique LAMPLA
  • 24 mai 2016

ROLAND-GARROS 2016

ENTRÉE EN FANFARE POUR ALIZÉ CORNET

Alizé Cornet porte depuis quelques années les couleurs de Denain, le club du président Miroux pour le championnat de France par équipes de première division. Entre elle et Roland-Garros, c’est une histoire faIte de joie et de peine, surtout de peine. Pour son entrée face à la Belge Flipkens, elle ne lui a laissé aucune chance et l’a battue : 6-1 et 6-2.
 

TROIS QUESTIONS À ALIZÉE CORNET

Un petit mot sur ta prochaine adversaire, Tatjana Maria, qui a battu Jankovic ?

AC :
Je ne savais pas qu’elle avait gagné. Tatjana Maria, j’ai dû jouer il y a longtemps, quand elle avait encore un revers à deux mains avant de changer. Elle peut très bien jouer au tennis, elle a une bonne vision du jeu et défend très bien. Après, que ce soit Jankovic ou Maria, il faut que je reste concentrée sur ce que j’ai à faire. Je ne vais pas me mettre sous pression parce qu’entre guillemets je joue une fille moins bien classée. Ne pas tomber dans les pièges de base de Roland-Garros. Essayer de prendre les matchs comme ils viennent, en me concentrant surtout sur mes objectifs.

Tes objectifs pour cette quinzaine, quels sont-ils ?

AC :
Je ne sais pas. Je prends matches après matches. Franchement cette année, un peu comme l’année dernière, j’arrive en me disant que chaque match que j’arrive à gagner, c’est bonus. J’en ai un dans l’escarcelle. je vais essayer d’engraver le plus possible. L’an dernier, j’avais fait cela et j’étais arrivé en huitième de finale. Je n’ai plu d’objectif de jeu mais que de matches. J’essaie de mettre en place ce que je fais en entraînement. 

Ton objectif estival : les jeux olympiques ?

AC :
J’ai fait mes petits calculs. En gagnant aujourd’hui, j’ai peut-être la chance d’aller au JO. A 40-0 dans le second set, il est vrai que j’y ai pensé. Mes chances sont aujourd’hui de 90 %  d’y aller. Il est vrai que je peux ne plus y penser. Je rêvai d’y retourner. J’ai presque atteint mon objectif. J’aurai moins de pression pour les prochaines rencontres. Je peux passer à autre chose.

En savoir plus sur www.rolandgarros.com
 

ALIZE CORNET

 

ALIZE CORNET