TENNIS ROLAND GARROS 2018 1ER TOUR PARMENTIER VS PAQUET

Pauline Parmentier au second tour - photo Dominique LAMPLA
  • Pauline Parmentier au second tour - photo Dominique LAMPLA
  • par Fred VDB
  • photos Dominique LAMPLA
  • 29 mai 2018

PAULINE PARMENTIER vs CHLOE PAQUET

UNE NORDISTE AU SECOND TOUR 

Pauline Parmentier sera la seule nordiste au second tour après l'élimination d'Océane Dodin et de Kristina Mladenovic. Elle revient sur son match disputé sur deux jours et sa collaboration avec Yannick Noah. Elle a battu sa compatriote Chloé Paquet en trois sets : 3-6, 7-6 et 6-2.

 

Parmi les raisons qui expliquent ta victoire, le fait d’être plus expérimentée t'a aidée à reprendre un match en deux temps ?

Pauline Parmentier : Je ne sais pas si c'est l'expérience qui a joué. Cela a été dur à gérer des deux côtés. Physiquement, j'étais plus fraîche qu'elle, c'est ce qui a fait la différence aujourd'hui. J'étais quand même très tendue d'aborder ce match en deux temps. Malgré l'expérience, il y a toujours un peu de stress dans ces moments-là. 

On sait que sur les derniers mois, notamment lors de ta victoire à Istanbul, tu avais mis l'accent sur le plaisir de jouer. Je ne sais pas si tu avais joué sans pression. En tout cas, tu t’en étais mis un peu moins. Le fait de passer le premier tour, tu penses que cela peut te permettre de retrouver cet état d'esprit, même en étant à Roland-Garros ?

PP : Oui. Depuis deux mois, à chaque fois je n'avais rien à perdre avec les filles contre lesquelles je jouais ? Aujourd’hui, c’était différent. Cela va forcément me détendre pour la suite. Il y a tout à gagner. Je rejoue une française. C'est forcément un match particulier. J'ai mis beaucoup l'accent là-dessus. Ce n'était pas trop le cas aujourd'hui. J'essaie de garder cela quand même. 

Il y a une collaboration particulière avec Yannick ?

PP : Non. J'en ai envoyé un message à Yannick il y a trois semaines pour savoir s'il serait là pendant Roland-Garros. Il m’a dit : « J’y serai 5 ou 6 jours. Si tu as besoin de moi… ». Je lui ai répondu : « C’est mon rêve ». Il a atterri vendredi matin, il est venu à l'entraînement de l'après-midi. Il est juste passé sur un entraînement, il n'y a pas de collaboration particulière. Je sais qu'il est à fond derrière nous. Il regarde nos matches. Il n'aime pas trop venir au stade. Je sais qu'il est à fond.

 

PAULINE PARMENTIER

CHLOE PAQUET